Catégories
Langue

L’ontologie en médecine et en soins infirmiers

L’ontologie en médecine et en soins infirmiers. L’ontologie est un domaine d’étude issu de la philosophie, dont l’objet est centré sur les entités. En d’autres termes, elle étudie l’existence et la nature de l’être, en comprenant comment « l’être est l’être ». En médecine et en soins infirmiers, l’ontologie vise à comprendre comment les catégories structurent cette science appliquée.

Nous allons parler de l’ontologie en médecine et en soins infirmiers respectivement, en comprenant comment les catégories sont élaborées dans ces sciences, à travers l’ontologie. 

Médecine

L’ontologie en médecine vise à consolider la connaissance en tant qu’entité accessible, ce qui permet de standardiser l’information et, par conséquent, de générer des mécanismes permettant à tous les professionnels du domaine d’égaliser les résultats souhaités dans la pratique médicale.

Comprendre que l’ontologie est fondée, du moins dans le domaine médical, sur la schématisation des connaissances est la clé pour comprendre son rôle en médecine. Son but est donc de formaliser de manière utile toutes les informations obtenues soit par la recherche et/ou la pratique médicale.

De cette manière, on créera un corpus de connaissances qui pourra être réutilisé de manière fiable, en trouvant les résultats obtenus dans le traitement des pathologies. On obtient ainsi des mécanismes de plus en plus efficaces, ce qui améliore considérablement la portée du travail. 

Cela explique la poursuite constante de la recherche dans le domaine de la médecine, avec des objectifs différents dans chaque cas. Tout d’abord, nous pouvons parler de l’obtention et de la collecte d’informations.

Ensuite, il est possible de mettre en évidence la classification, ou catégorisation, des connaissances, créant un ensemble ordonné de données au cours de la recherche. Il en résulte des modèles de plus en plus efficaces dans le domaine de l’application, de l’enseignement et de la recherche elle-même. 

Grâce à l’ontologie, la médecine a réussi à évoluer en termes de connaissances, en maintenant une évolution constante de son corpus de données. Ce phénomène, conjugué à l’évolution technologique, entraîne une transformation totale de la médecine proprement dite, dans le cas présent. 

Soins infirmiers

Dans ce contexte, nous trouvons ce que l’on appelle « l’ontologie des soins », qui fait référence à toutes les constructions qui font partie du domaine des soins infirmiers et qui constituent, aujourd’hui, tous les concepts qui définissent les soins infirmiers. 

Son objectif n’est pas différent de celui de la médecine, puisqu’il s’agit d’une recherche de connaissances, afin de s’approprier un modèle de plus en plus efficace, rapprochant les soins infirmiers d’une science applicable plus optimale. 

Au moins 4 critères définissant l’ontologie des soins infirmiers sont réunis, qui reposent sur l’acquisition et la consolidation des connaissances :

  1. Réel : basé sur des faits vérifiables, qui peuvent être vérifiés empiriquement. Connaissances perceptibles et tangibles.
  2. Potentiel : il peut être réutilisable, générant une valeur significative à partir de son utilisation nette.
  3. Vrai : Contraste avec la vérité, la rendant transparente et donc utilisable par tous.
  4. Logique : connaissance qui a une base logique, de sorte qu’elle peut être schématisée de manière cohérente et accessible dans un modèle de connaissance.

La finalité de l’ontologie en soins infirmiers est adaptée pour assurer le bien-être du patient dans toute la mesure du possible. Pour y parvenir, la recherche doit s’occuper de la collecte d’informations utiles, en générant des contributions qui déterminent un plus grand développement technologique, professionnel et d’investigation dans le domaine. 

Grâce à l’ontologie en soins infirmiers, il est possible de disposer de méthodes adaptées aux besoins du patient et du professionnel du secteur. Tout cela, grâce à une systématisation correcte des connaissances, permettant une gestion beaucoup plus efficace des connaissances qui existent dans le plein exercice du métier d’infirmier. 

Un accent sur le développement de connaissances utiles

Comme nous l’avons observé, les deux cas citent une approche visant à générer des connaissances qui apportent une valeur utile à l’application de méthodes, à l’analyse d’informations et à l’enseignement de modèles de connaissances. Tout cela, à partir de la création et de la schématisation de catégories.

Une tâche qui ne cesse de se développer, surtout ces 20 dernières années, face à tant d’avancées technologiques, qui ont permis d’augmenter le champ de la recherche, et donc d’obtenir une plus grande quantité de données à catégoriser.

No obstante, las investigaciones requieren de un orden, y es allí donde ni la misma ontología ha logrado controlar correctamente esta situación. Sucede que no existe una linealidad en las investigaciones, es decir, no existe un mismo rumbo, y mucho menos en un área tan diversificada como lo es el área de la salud.

Il existe une grande variété de centres de recherche dont l’objectif est de fournir un corpus de connaissances de plus en plus uniforme et standardisé. Le problème est que cette situation se produit en parallèle, c’est-à-dire que plusieurs centres poursuivent le même objectif de normalisation.

Le problème se pose lorsque l’on constate qu’il n’y a pas de direction de recherche unique, et que les taxonomies sont différentes dans chaque cas, ce qui, au contraire, finit par générer des controverses dans l’information. 

L’ontologie, qu’il s’agisse de la médecine ou, plus spécifiquement, des soins infirmiers, est l’élaboration et la représentation systématiques des connaissances, visant à leur donner une valeur utile. Cela passe par la recherche médicale, qui vise à transformer les concepts existants, à améliorer leur compréhension et à les adapter aux besoins actuels en termes théoriques.

Des termes théoriques qui, naturellement, ouvriront de nouvelles possibilités sur le plan pratique, permettant, d’une part, l’accès à des informations précieuses pour les futurs chercheurs et/ou professionnels du secteur, et d’autre part, la mise en forme de modèles vers l’excellence, en s’approchant de résultats toujours plus efficaces. 

Il ne s’agit que de parler de la médecine et des soins infirmiers en particulier, car l’ontologie a eu le même effet dans une infinité de domaines d’étude et d’application, étant responsable de l’avancement de multiples modèles. En ce sens, nous parlons d’un outil déterminant dans le progrès de la société elle-même.

Sources

  1. (L’utilisation des ontologies dans la médecine de précision. Intramed, En espagnol. Récupéré sur : https://www.intramed.net/contenidover.asp?contenidoid=93551
  2. (S/F). L’ontologie en médecine : un examen sommaire. Bdigital.En espagnol. Récupéré à partir de : http://bdigital.ula.ve/storage/pdf/tge/v11n21/art02.pdf
  3. (S/F). Ontologie. Signification.En espagnol. Récupéré sur : https://www.significados.com/ontologia/

Lire aussi :Ontologie ancienne

Language: English (Anglais) Français Deutsch (Allemand) Español (Espagnol)