Catégories
concept définition

Qu’est-ce que la culture?

Qu’est-ce que la culture? Le terme culture semble être un concept facile à définir. Cependant, si nous examinons les nombreux contextes dans lesquels cette expression peut être utilisée, nous nous rendrons compte que ce n’est pas tout à fait vrai.

Nous avons tous une conceptualisation peut-être générale de ce qu’est la culture. Certains le définiraient comme un ensemble de traditions et de principes qu’une certaine civilisation possède, d’autres diraient que la culture n’est rien de plus qu’un groupe de traits qui définissent les croyances d’un groupe de personnes, que ce soit par le biais des héritages culturels ou de la recherche.

La vérité est qu’il existe de nombreux concepts pour ce terme. Dans cet article, nous allons explorer toutes les définitions qui existent sur la culture, en comprenant que le contexte est le véritable facteur déterminant du sens. Des définitions seront présentées en fonction de chaque contexte.

La culture est un terme qui fait référence à un ensemble large et diversifié d’aspects principalement immatériels de la vie sociale. Selon les sociologues, la culture se compose des valeurs, des croyances, des systèmes linguistiques, de la communication et des pratiques que les gens partagent en commun et qui peuvent être utilisés pour les définir comme collectifs.

La culture comprend également les objets matériels qui sont communs à ce groupe ou à cette société. La culture est distincte de la structure sociale et des aspects économiques de la société, mais elle y est liée, à la fois en les informant en permanence et en étant informée par eux.

La culture en sociologie

La culture est l’un des concepts les plus importants de la sociologie parce que les sociologues reconnaissent qu’elle joue un rôle crucial dans nos vies sociales.

Il est important pour façonner les relations sociales, maintenir et remettre en question l’ordre social, déterminer comment nous donnons un sens au monde et à notre place dans celui-ci, et façonner nos actions et expériences quotidiennes dans la société. Il est composé de choses non matérielles et matérielles.

En bref, les sociologues définissent les aspects non matériels de la culture comme des valeurs et des croyances, un langage, une communication et des pratiques partagées par un groupe de personnes. En s’étendant à ces catégories, la culture est constituée de nos connaissances, de notre bon sens, de nos hypothèses et de nos attentes.

Ce sont aussi les règles, normes, lois et morales qui régissent la société ; les mots que nous utilisons, ainsi que la façon dont nous les prononçons et les écrivons (ce que les sociologues appellent « discours ») ; et les symboles que nous utilisons pour exprimer le sens, les idées et les concepts (comme les panneaux de signalisation et les emojis, par exemple).

La culture est aussi ce que nous faisons et comment nous nous comportons et agissons (par exemple le théâtre et la danse). Il informe et se résume dans la façon dont nous marchons, nous asseyons, portons notre corps et interagissons avec les autres, comment nous nous comportons en fonction du lieu, du temps et du « public », et comment nous exprimons les identités de race, de classe, de genre et de sexualité, entre autres.

La culture comprend également les pratiques collectives auxquelles nous participons, telles que les cérémonies religieuses, la tenue de fêtes laïques et la participation à des événements sportifs.

La culture matérielle est constituée des choses que les humains fabriquent et utilisent. Cet aspect de la culture comprend une grande variété de choses, des bâtiments, des gadgets technologiques et des vêtements, aux films, à la musique, à la littérature et à l’art, entre autres.

Les aspects de la culture matérielle sont plus communément appelés produits culturels.

Les sociologues voient les deux côtés de la culture, le matériel et l’immatériel, comme intimement liés. La culture matérielle émerge et est façonnée par les aspects non matériels de la culture.

En d’autres termes, ce que nous apprécions, croyons et savons (et ce que nous faisons ensemble dans la vie de tous les jours) influence les choses que nous faisons. Mais ce n’est pas une relation à sens unique entre la culture matérielle et la culture non matérielle.

La culture matérielle peut également influencer les aspects non matériels de la culture. Par exemple, un film documentaire puissant (un aspect de la culture matérielle) pourrait changer les attitudes et les croyances des gens (c’est-à-dire la culture non matérielle).

C’est pourquoi les produits culturels ont tendance à suivre des modèles. Ce qui a précédé en termes de musique, de cinéma, de télévision et d’art, par exemple, influence les valeurs, les croyances et les attentes de ceux qui interagissent avec eux, ce qui, à son tour, influence la création de produits culturels supplémentaires.

Pourquoi la culture est importante pour les sociologues

La culture est important pour les sociologues car elle joue un rôle important et important dans la production de l’ordre social.

L’ordre social fait référence à la stabilité de la société basée sur l’accord collectif de règles et de normes qui nous permettent de coopérer, de fonctionner en tant que société et de vivre ensemble (idéalement) dans la paix et l’harmonie. Pour les sociologues, il y a des bons et des mauvais aspects de l’ordre social.

Enracinés dans la théorie du sociologue français classique Émile Durkheim, les aspects matériels et immatériels de la culture sont précieux parce qu’ils maintiennent la société ensemble.

Les valeurs, les croyances, la morale, la communication et les pratiques que nous partageons en commun nous procurent un sentiment d’objectif partagé et une identité collective précieuse. Durkheim a révélé à travers ses recherches que lorsque les gens se réunissent pour participer à des rituels, ils réaffirment la culture qu’ils ont en commun et, ce faisant, renforcent les liens sociaux qui les unissent.

Aujourd’hui, les sociologues constatent que cet important phénomène social se produit non seulement lors de rituels et de célébrations religieux tels que (certains) mariages et la fête indienne de Holi, mais aussi lors de festivals laïques, tels que les danses des lycées et les grands événements sportifs télévisés. exemple, le Super Bowl et la folie de mars).

Le célèbre théoricien prussien et activiste social Karl Marx a établi l’approche critique de la culture dans les sciences sociales. Selon Marx, c’est dans le domaine de la culture non matérielle qu’une minorité peut maintenir un pouvoir injuste sur la majorité.

Il a expliqué que l’adhésion aux valeurs, normes et croyances conventionnelles maintient les gens engagés dans des systèmes sociaux inégaux qui ne fonctionnent pas dans leur meilleur intérêt, mais profitent plutôt à la puissante minorité.

Les sociologues d’aujourd’hui voient la théorie de Marx en action de la manière dont la plupart des gens dans les sociétés capitalistes croient que le succès vient du travail acharné et du dévouement, et que n’importe qui peut vivre une bonne vie en faisant ces choses, malgré la réalité qu’un travail qui paie un salaire décent est de plus en plus difficile à trouver.

Les deux théoriciens avaient raison sur le rôle que joue la culture dans la société, mais aucun n’était exclusivement correct.

La culture peut être une force d’oppression et de domination, mais elle peut aussi être une force de créativité, de résistance et de libération. C’est aussi un aspect profondément important de la vie sociale humaine et de l’organisation sociale. Sans elle, nous n’aurions pas de relations ni de société.

Qu’est-ce que la culture générale ?

La culture générale est l’ensemble des connaissances qu’une personne domine autour d’un univers de sujets, qui lui permettront de porter des jugements de valeur par rapport à une situation ou une idée précise.

Ces connaissances peuvent être acquises par des études normatives (mathématiques, géographie, histoire du monde, langue, etc.) ou par des recherches personnelles.

Bien qu’il s’agisse de connaissances générales du domaine, c’est-à-dire de connaissances auxquelles tout le monde peut accéder, toutes les personnes n’ont pas le même niveau de connaissances générales.

De même, ces connaissances ne sont pas utilisées à des fins pratiques, mais plutôt à des fins d’information, plus précisément, pour donner des avis sur divers sujets spécifiques. Bref, un large niveau de culture générale permettra à une personne de présenter ses idées selon des critères solides, basés sur des événements réels et avec des informations concrètes.

Qu’est-ce que la culture populaire ?

La culture populaire désigne l’ensemble des traditions, manifestations artistiques et actes folkloriques caractéristiques respectivement d’une ville ou d’une région. Toutes ces connaissances et croyances sont généralement proclamées par les classes populaires, c’est-à-dire les gens des classes moyennes et inférieures, autrefois appelées la plèbe.

La connaissance de la culture populaire est l’un des aspects les plus distinctifs d’une société, car elle exprime ses croyances et ses traditions profondes. Les expressions musicales sont l’un des meilleurs exemples de culture populaire, étant l’un des symboles les plus importants pour expliquer les origines et les coutumes d’une société.

Toutes les sociétés ont une culture populaire. Cependant, l’évaluation de l’ensemble de ce savoir sera déterminée, principalement, par son niveau de développement et ses racines culturelles.

En fait, il est très courant que la tradition populaire soit plus concentrée dans les zones les plus rurales d’une région.

Qu'est-ce que la culture populaire
  • Save
Qu’est-ce que la culture populaire

Quelle est la culture organisationnelle ?

La culture organisationnelle est cet ensemble de valeurs et de normes appliquées dans une entreprise, afin de renforcer les principes qui permettent l’exécution correcte et efficace des tâches.

Cette culture est appliquée afin de mouler tous les membres d’une entreprise à un modèle spécifique pour mener à bien leurs opérations. Toutes les valeurs qui composent la culture organisationnelle sont définies dans une entreprise, puis, elles sont instruites aux employés.

Ainsi, chaque entreprise définit sa propre culture organisationnelle, qui dépendra notamment de ses méthodes de travail, de ses produits, de ses objectifs et de sa vision. La psychologie organisationnelle étudie le concept de culture organisationnelle et forme même des professionnels dans le domaine appelés psychologues organisationnels.

Sa tâche est de guider tout le personnel employé vers une culture organisationnelle affirmée, où tous les buts et objectifs peuvent être atteints en temps opportun.

Qu’est-ce que la culture pour les enfants ?

La culture de l’enfant constitue l’ensemble de ces principes que, en tant que membre d’une société, il doit acquérir au fur et à mesure de son développement dans un espace scolaire.

Ceci, afin qu’ils disposent des principes nécessaires pour performer dans les domaines qu’ils souhaitent à l’avenir, en offrant une formation de qualité, en partant des principes les plus importants.

Cette culture repose sur l’idée que tout homme doit s’insérer dans la société par la maîtrise d’un ensemble de savoirs. Cet ensemble vous permettra de comprendre votre environnement, et encore plus, d’en faire partie.

La culture pour les enfants est le lien par lequel tous les nourrissons doivent passer pour obtenir tous les outils nécessaires, en particulier les connaissances avec lesquelles ils peuvent être insérés dans des domaines d’études supérieurs et, plus tard, faire partie d’une union.

Qu’est-ce que la culture pop ?

Contrairement aux concepts précédents, celui de pop culture n’est pas, par exemple, aussi concret que dans le cas de l’organisation. La première chose que nous devons faire est de sauver le concept de culture populaire, mais dans ce cas, avec une vision beaucoup plus large quant à sa portée.

En d’autres termes, la culture pop, c’est l’ensemble des tendances, traditions et symboles qui font partie d’une époque révolue ou d’aujourd’hui. À titre d’exemple, la culture des « 80s » pourrait être définie comme une culture pop, où l’on pourrait observer une tradition vestimentaire, l’expression verbale, les goûts musicaux, etc.

De cette façon, la culture pop est composée de tous les éléments du type social qui se démarquent dans une certaine génération ou époque actuelle.

La culture pop s’est renforcée ces dernières années après la prise de contrôle des médias et l’accès à l’information de plus en plus aisé. Le résultat, une plus grande insertion de la population envers les tendances de la culture pop.

Si on observe, on vit dans une culture pop, où différentes traditions autour de l’identité et des coutumes sont observées.

Qu’est-ce que la culture de la paix ?

La culture de la paix est un ensemble de valeurs qui met l’accent sur le rejet énergique des comportements ou attitudes violents.

Cette culture a été définie par l’ONU, en 1999, afin de valoriser la négociation et le dialogue comme les mécanismes les plus appropriés pour résoudre les problèmes.

La culture de la paix est aussi un mode de vie, où tous ces comportements qui favorisent une attitude pacifique sont promus.

Les gens s’engagent à s’entendre dans la paix, en défaisant toutes ces formes, qu’elles soient physiques ou verbales, qui impliquent un acte violent, et, par conséquent, des dommages.

Le but de la culture de la paix est d’éradiquer tous les comportements violents de la société mondiale, en donnant une plus grande valeur à la paix comme la seule caractéristique et alternative vers laquelle orienter les solutions aux problèmes sociaux les plus complexes.

Qu’est-ce que la culture civique ?

Nous avons sûrement entendu l’expression « devoirs » juste avant ou après l’expression « droits ». Typiquement, une personne a droit à ses droits dans la mesure où cela correspond à ses devoirs.

La culture citoyenne joue un rôle important dans cet ordre. À cet égard, la culture civique constitue l’ensemble des actes, coutumes et traditions qu’un groupe de citoyens, faisant partie d’un pays donné, doit respecter conformément à la réglementation.

Toutes ces caractéristiques font partie des valeurs qu’un citoyen doit préserver pour profiter de la coexistence et de l’harmonie au sein d’un groupe de personnes.

L’application d’une culture civique correcte garantira des actions tant au niveau privé que public qui permettent la qualité de vie, ainsi que le respect commun des normes qui facilitent la célébration de différents processus, tels que le droit de vote.

Qu’est-ce que la culture d’entreprise ?

La culture d’entreprise est un ensemble de valeurs, d’affirmations, de traditions et de pensées que le corps des employés d’une entreprise pratique. Contrairement à la culture organisationnelle, la culture d’entreprise est orientée pour façonner la manière dont les employés vivent dans l’entreprise, c’est-à-dire la manière dont ils communiquent, s’habillent et effectuent leur travail.

Rappelons que la culture organisationnelle vise à améliorer la dynamique de travail afin que l’entreprise puisse atteindre efficacement tous ses objectifs de travail.

Pendant ce temps, la culture d’entreprise se concentre sur les habitudes qu’une entreprise spécifique a caractérisées chez tout son personnel.

Dans le corps de la culture d’entreprise, se trouvent les formes de service client, la manière dont l’entreprise transmet son image à ses employés et le traitement de ses partenaires.

La culture d’entreprise parle du comportement d’une entreprise, tandis que l’organisationnelle, de la manière dont une équipe de travail s’approprie les outils nécessaires à ses objectifs.

Qu’est-ce que la culture environnementale ?

La culture environnementale est aussi un ensemble de coutumes qui visent à préserver l’environnement. Plus précisément, la culture environnementale est la façon dont les humains créent une relation avec l’environnement.

Dans ce cas, il s’agit de générer un échange bénéfique pour l’écosystème, et en ce sens, pour la vie humaine. À cette fin, les attitudes envers l’amélioration constante et la conservation des espaces verts sont encouragées dans la culture environnementale.

Par la suite, des actions sont caractérisées dans lesquelles une ou plusieurs personnes font des efforts différents pour promouvoir le respect de l’environnement, non seulement chez ceux qui appartiennent à cette culture, mais aussi chez le citoyen moyen.

Certes, nous avons tous un certain niveau de culture environnementale, même si nous ne le conceptualisons pas de cette façon. À cet égard, il comprend une série de pratiques qui, ensemble, favorisent le respect de l’environnement.

Le premier, favorisant la prise de conscience de l’espace dans lequel nous vivons, le second, créant des habitudes positives pour l’environnement de la vie quotidienne. Il est également possible de trouver des campagnes d’alerte et d’éducation sur l’importance de prendre soin de l’environnement.

Quelle est la culture de la légalité ?

La culture de la légalité est la connaissance que les citoyens d’un pays dominent face à l’état de droit. En d’autres termes, c’est la pleine connaissance d’une personne de tous les droits et devoirs qu’elle possède en tant que membre d’une nation.

La culture de la légalité s’engage à respecter pleinement les lois d’un pays, faisant appel à leur respect. Naturellement, cela représente un mépris pour le non-respect des réglementations légales.

Les citoyens d’un pays connaissent, respectent et édictent les lois de sa constitution, en faisant référence aux instruments réglementaires ou aux institutions nécessaires dans une situation donnée.

Ainsi, la culture de la légalité se définit comme le respect, l’application et la reconnaissance des lois d’une société par ses membres.

Qu’est-ce que la culture politique ?

Les citoyens d’un pays ont des connaissances et des critères différents sur le paysage politique de sa population. Ils échangent des idées et portent des jugements de valeur différents, essayant de trouver les solutions les plus efficaces pour les besoins de leur nation.

Cet ensemble de critères et de connaissances est ce qu’on appelle la culture politique. La culture politique est une pratique que tous les citoyens pratiquent à un moment de leur vie, où ils mettent leurs critères à l’épreuve dans l’analyse des événements politiques dans leur pays.

La massification de l’information a considérablement renforcé ce pilier dans la société, c’est pourquoi de nombreuses personnes ont aujourd’hui une culture politique importante.

Qu’est-ce que la culture physique ?

La culture physique est l’ensemble des connaissances pratiques et théoriques qu’une société possède sur les différentes pratiques sportives ou activités physiques.

Ceci, dans le but de garantir votre bien-être, au-delà de votre santé physiologique, de la relation entre votre esprit et votre corps respectivement. La culture physique correspond au niveau de maîtrise et de pratique qu’une personne exerce dans un certain sport ou activité physique.

Vos objectifs peuvent varier, car ils seront définis par le degré d’implication de la personne. Par exemple, les athlètes professionnels ont un niveau élevé de culture physique, alors que les amateurs ne peuvent pas égaler cela.

Un concept à sémantique multiple Comme on le voit, la culture est un concept qui a des significations différentes.

Chacun, selon le contexte, qui sera précisé selon le mot après culture, où l’on pourra comprendre de quoi il s’agit, ou, en d’autres termes, de quel type de culture on pourrait parler.

Lire aussi :Qu’est-ce que la psychologie ?; Qu’est-ce que l’histoire ?; Qu’est-ce que la philosophie ?

Language: English (Anglais) Français Deutsch (Allemand) Español (Espagnol)