Catégories
définition Langue

Ontologie ancienne

Ontologie ancienne. L’ontologie est devenue la base de tout ce que nous savons, car grâce à elle, des modèles de connaissance ont été développés. Des modèles qui nous permettent d’utiliser des informations précieuses pour résoudre de multiples situations complexes ou notre vie quotidienne.

En médecine, par exemple, l’ontologie a été chargée de consolider l’usage de concepts permettant d’utiliser des termes tels que « syndrome » ; sans avoir besoin d’entrer dans les détails. Cela a été grâce à l’élaboration de catégories en ontologie médicale.

C’est une branche qui a réussi à transformer la vie telle que nous la connaissons, de par sa capacité à relier les savoirs, et en ce sens, à systématiser tout au long de l’histoire des sociétés.

Dans cette perspective, l’ontologie a été une discipline appliquée pour développer des lignes optimales de connaissances d’une grande valeur utile.

Ensuite, nous allons passer en revue les approches que plusieurs philosophes auraient soulevées pour cette branche de la philosophie, chacune avec leurs arguments et explications respectifs sur ce qu’était l’ontologie pour eux.

Aristote

Aristote a utilisé le terme « première philosophie » pour désigner ce qui serait plus tard connu sous le nom d’ontologie, tandis que ses disciples le décriraient comme métaphysique à l’époque. À cet égard, Aristote a parlé de la substance comme du fondement qui a formé la réalité.

Il soutenait que la substance était capable de se transformer, d’avoir un accident et en même temps de rester partie d’un sujet. Ainsi, la substance est ce qui définit spécifiquement un individu, faisant partie de son identité immuable.

Socrate

Socrate décrit une capacité de réflexion qui distingue l’être humain du reste des formes de vie. Il a soutenu que l’être humain est le seul capable de se demander la raison de son existence. Il parlait de la vertu, comme moyen de comprendre comment agir correctement.

La rationalité de l’être humain de pouvoir donner une réponse rationnelle à toute question, ainsi que la vertu, sont les bases qui doivent définir l’ontologie selon Socrate. La recherche constante de la rationalité sera le seul trait transcendantal, pratiqué par les êtres humains, étant l’un de ses aspects les plus particuliers en soi.

Platon

Platon parlait de l’âme et du corps comme des entités complètement opposées l’une à l’autre. D’une part, il soutenait que l’âme est toujours à la recherche de la perfection, mais que le corps était le principal obstacle à l’atteinte d’une telle perfection.

En acquérant des connaissances, l’âme approchait de la perfection. De cette façon, Platon a soutenu que l’âme était la seule chose qui caractérisait l’humain et son essence. Il a expliqué que le corps n’est rien de plus que l’instrument qui permet à l’âme d’opérer à sa commande.

L’imperfection de l’être humain s’est produite à cause du corps, et par conséquent, l’âme et le corps se battraient constamment. L’âme cherchera à quitter le corps pour atteindre la perfection, c’est-à-dire son état originel.

Parménide

Parménide a soutenu que l’être est tel qu’il est dans la nature. Ses caractéristiques sont l’essence de son identité avant tout, et il doit toujours rester sur le même chemin, car lorsqu’il s’écarte, il pourrait se perdre.

« L’être doit être, sinon il peut être perdu. » Parménide a soutenu que l’être ne peut pas s’éloigner de lui-même, il devrait donc toujours être le premier, même avant l’air et l’eau. L’être est immuable, intemporel et indivisible, il ne doit donc pas perdre son essence.

Démocrite

Démocrite explique une division en petites parties, qu’il définit comme des atomes, et qui, ensemble, constituent le corps humain. Il prévient que ces éléments ne sont pas visibles à l’œil humain, mais il affirme leur existence dans ses postulats.

À travers les atomes, Démocrite a expliqué une partie des caractéristiques de l’être humain telles que l’immutabilité, les décrivant comme des particules qui ne pouvaient pas changer de forme ou se dérouler les unes avec les autres.

Anaximène

Pour Anaximène, l’air représente l’origine de l’être, puisque c’est l’élément qui le maintient en vie, et donc, celui qui le représente. L’air fait partie de la vie de l’humanité, c’est pourquoi Anaximène le considère comme la substance la plus importante au monde.

Il la définit comme le principe originel, c’est-à-dire ce qui a donné naissance à tous les éléments qui existent dans le monde, que ce soit sur terre ou dans la mer. Il a expliqué que l’air peut changer par raréfaction et aussi par condensation.

Anaximandre

Anaximandre parle de l’Apeiron, un élément qui n’a pas de forme et qui est aussi infini. Malgré cela, il soutient qu’il peut coordonner les êtres vivants et la vie à travers le monde. Il explique qu’il existe un processus qu’il a appelé la séparation des contraires, dans lequel différents phénomènes se produisent qui participent au même processus originaire du monde.

Il parle d’une matière qui n’a pas de forme, qui est primordiale, et qui peut générer toute la vie qui existe. Il soutient que, outre l’origine, l’Apeiron représente également la fin, de sorte que tous les êtres retourneront à cet élément à la fin de leur existence. L’Apeiron n’a pas d’explication exacte, si ce n’est qu’il s’agit d’un centre de masse en perpétuel mouvement, qui, depuis son éternel cataclysme, crée des mondes à chaque instant.

Conclusion

En bref, il existe une gamme de prémisses concernant l’ontologie ancienne. Comme on le voit, de multiples auteurs ont consacré une grande partie de leurs études à l’établissement d’un paradigme, afin d’expliquer l’origine et la fin de la connaissance elle-même.

Rappelons que ces approches correspondent à la période de l’ontologie ancienne, par conséquent, elles représentent un corps théorique pionnier dans ce qui est actuellement défini comme l’ontologie et ses multiples dérivations.

Sources

  1. (S/F). Ontologie ancienne. Philosopher a été dit (En espagnol). Récupéré de : https://afilosofarsehadicho.jimdofree.com/filosofia-para-grado-decimo/ontolog%C3%ADa-en-la-edad-antigua/
  2. (2021). Ontologie. Wikipédia. Récupéré de : https://en.wikipedia.org/wiki/Ontology

Language: English (Anglais) Français Deutsch (Allemand) Español (Espagnol)